L'ARAR reste présente aux côtés des Médecins libéraux et se dirige vers l'e-santé pour encore plus de proximité et de réactivité. -

0262 71 97 50

L’ARAR était présente au Congrès de l’Union Régionale des Médecins Libéraux de l’Océan Indien à Hell-Bourg les 14 et 15 mai 2015. L’occasion pour l’Association de renouveler son soutien à la Médecine libérale et de renforcer les liens avec ces partenaires du quotidien.

Une rencontre interprofessionnelle et pluri-thématique

Le Congrès URML OI a regroupé une quarantaine de Médecins, Infirmier(e)s, Pharmacien(ne)s, Kinés, Dentistes, Orthophonistes, Orthoptistes, Podologues et Sages-femmes.
La première journée du Congrès était une journée interprofessionnelle qui a regroupé les URPS (Unions Régionales des Professionnels de Santé) et leur a permis de communiquer. « Nous avons travaillé ensemble pour mieux travailler ensemble demain ! » affirme Le Dr Flore Bettini, co-organisatrice de l’événement.
Vendredi était « une journée plus institutionnelle, autour de la Loi santé qui a été faite sans les libéraux, poursuit la généraliste, et avec un volet e-santé et environnement. J’ai choisi de faire venir des partenaires comme l’ARAR pour montrer qu’on n’exerce plus seuls. On veut éviter les hospitalisations mais pas l’Hospitalisation à Domicile (HAD). Quand les soins sont trop lourds pour un seul Médecin libéral, il faut les mutualiser. Et l’ARAR est légitime pour assurer la continuité des soins avec le professionnel libéral ».


L’ARAR aux côtés des libéraux

« Toutes nos prises en charge (PEC) HAD se font obligatoirement en lien avec des Médecins libéraux, être présent à ce Congrès était donc une évidence, déclare Krishna Badamia, Directeur médical de l’ARAR. On a toujours participé à ces Congrès, pour soutenir la Médecine générale, même si nous rencontrons régulièrement les Médecins pour des échanges sur les PEC de Patients ou sur des sujets plus généraux. »
Eric Lioni, chargé de communication à l’ARAR, renchérit : « on va de plus en plus à la rencontre des Médecins généralistes libéraux, qui se sentent bien intégrés dans la PEC de nos Patients, à plusieurs niveaux : ils sont informés en amont de la PEC en HAD, ils font partie de l’arbre décisionnel et sont contactés par le Médecin coordonateur de l’ARAR à chaque prise en charge d’un de leurs Patients ».

L’ARAR se positionne sur la e-santé

« Il ne faut pas rater le virage numérique ! » a affirmé durant le Congrès le Dr Patrick Gasser, Président de l'Union Nationale des Médecins Spécialistes Confédérés (UMESPE-CSMF).Ce n’est justement pas l’intention de l’ARAR, qui prévoit d’utiliser dans les semaines à venir le portail LIEN, pour Liaison Instantanée – Echanges Numériques. Cette plateforme numérique développée par le Groupement de Coopération Sanitaire TESIS hébergera et offrira un accès permanent et immédiat aux comptes-rendus des Patients par les équipes médicales. Pour le Dr Badamia, « c’est un très beau projet qui va permettre d’avoir les comptes-rendus en temps réel. Cela représentera un véritable gain de temps pour les Patients et les soignants, et autorisera une meilleure prise en charge ».
Tesis développe également une application pour gérer les plaies et la cicatrisation, qui permettra entre autre de photographier, mesurer les plaies et envoyer les clichés à des experts. « C’est un outil qui sera capital dans la PEC en HAD, s’enthousiasme le Directeur médical de l’ARAR. L’ARAR ayant une expertise et un savoir faire reconnus dans ce domaine, nous recevons beaucoup de demandes pour traiter des pansements complexes. Cette application va nous permettre de faire un bond ! Pascale Bronn et Elodie Virin, nos Référentes plaies et cicatrisation, pourront par exemple donner un avis instantanément au soignant à domicile et intégrer ces clichés et le suivi des plaies dans les comptes-rendus des Patients. Ce sera un réel gain de temps. »
L’application permettra d’avoir une vision globale de la plaie et de son évolution et sera capable de détecter et différencier de nombreux éléments : elle offrira des mesures précises et scientifiques des plaies, sera capable de donner leur état (par exemple de reconnaître la fibrine), etc. Bien entendu, en cas de doute, c’est l’humain qui prévaudra !

L’ARAR prévoit d’utiliser cette application dès qu’elle sera opérationnelle et fiable (prévision courant 2015, NDLR)


L'ARAR positionnée sur l'e-santé pour plus de proximité avec les Médecins généralistes

L'ARAR positionnée sur l'e-santé : vers plus de proximité avec les Médecins généralistes


 

30 ans à la Réunion en soins à domicileantennes HAD et PMT sur toutes la RéunionDes médecins ARARDes infirmiers à domicile à la RéunionDes soignants à domiciles à la RéunionPharmacie ARAR à la Réunion

© ARAR 2019 - développement et graphisme Zatcom - Haut de la page