L'ARAR était présente aux côtés de l'Equipe Mobile de Soins Palliatifs de l'Hôpital de Saint-Paul pour la journée mondiale des soins palliatifs 2015. Thématique de l'événement : une soirée-débat autour de l'euthanasie -

0262 71 97 50

Le 4 novembre 2015, l’Equipe Mobile de Soins Palliatifs du Centre hospitalier Gabriel Martin organisait en partenariat avec l’ARAR une soirée-débat autour de l’euthanasie. Le café culturel La Cerise a accueilli dans ce cadre plusieurs dizaines de professionnels de santé.

Parler de l’euthanasie et du suicide assisté

Soirée-débat autour de l'euthanasie avec l'ARARPour illustrer la thématique de la soirée et ouvrir le débat, l’Equipe Mobile de Soins Palliatifs (EMSP) de Saint-Paul a choisi de diffuser le film italien Miele, réalisé par Valeria Golino en 2013. L’œuvre retrace le quotidien d’Irène, une jeune femme qui aide clandestinement des personnes en phase terminale à mourir dans la dignité en leur administrant un puissant barbiturique.

Cette riche entrée en matière a précédé une conférence-débat co-animée par le Dr Philippe Walker, Responsable de l’EMSP de l’hôpital Gabriel Martin, et son invité le Dr Godefroy Hirsch, Médecin responsable de l’équipe territoriale de soins palliatifs à Blois et ancien président de la Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs (SFAP).

Durant son intervention, le Dr Hirsch a rappelé les bases de la Loi Léonetti, évoqué son expérience avec des Patients en fin de vie ou atteints de maladies graves et souligné la nécessité de « différencier un « Je n’en peux plus », d’un « J’aimerais que ça s’arrête » et d’une demande d’euthanasie, cas très rare ».

 

Echanger, s’informer sur une situation dérangeante

L'équipe de l'ARAR à la journée mondiale des soins palliatifsParmi la cinquantaine de professionnels de santé d’établissements publics, privés ou libéraux présents, 8 personnes de l’ARAR ont assisté à la soirée : Infirmières, Aides-soignantes, Assistante Sociale et Psychologue.
Si Fanny Guillotin, jeune IDE à l’ARAR est « venue chercher des informations sur les soins palliatifs et échanger avec des Médecins et autres professionnels », Isabelle Dupont, Infirmière de Conseil et de Liaison (IDECL) à l’ARAR a choisi de se frotter à la thématique de l’euthanasie et du suicide assisté car c’est quelque chose qu’elle a rencontré durant ses 20 ans d’activité professionnelle : « J’ai déjà été amenée à côtoyer des gens proches de la mort qui demandaient à être aidés de cette façon, et cela est difficile à vivre pour un soignant », précise-t-elle.

Michelle Verbard, Assistante sociale à l’ARAR, nous confie elle aussi qu’elle a déjà assisté à ce type de demande : « ça met mal à l’aise et on ne sait pas quoi en faire. Je suis venue ce soir parce que j’avais besoin d’éclairage notamment sur la différence entre suicide assisté et euthanasie. Et puis nous sommes actuellement en train de travailler sur le risque suicidaire, et la question de savoir si une demande d’euthanasie n’était pas une « crise suicidaire » s’est posée. Cette soirée a répondu à des questions mais en a aussi soulevé d’autres ! »

De l’importance des soins palliatifs

Le Dr Hirsch a conseillé lors de son intervention « [d’] écouter la souffrance du Patient et [de] la prendre en considération, ne pas la nier ou la minimiser, même s’il n’y a pas forcément de solution satisfaisante. Il faut dans tous les cas explorer toutes les solutions possibles pour soulager la douleur », précise le praticien, rappelant ainsi l’importance capitale d’une bonne prise en charge en soins palliatifs.

Michelle Verbard confirme cet aspect : « l’équipe Assistante Sociale / Psychologue ne peut pas intervenir si la douleur n’est pas correctement prise en charge. Le Patient reste alors centré sur son désir de mourir. C’est d’ailleurs la force du travail en équipe à l’ARAR : nous sommes tous des maillons importants de la chaîne. ».

 

Euthanasie ou suicide assisté ?

Au cours de la soirée, le Dr Hirsch a également clairement défini les thèmes abordés :
•    l’assistance au suicide est le fait de fournir à quelqu’un un produit létal,
•    l’euthanasie signifie l’administration d’un produit qui fait mourir la personne,
•    l’euthanasie passive consiste en l’arrêt d’un traitement ou d’une machine qui maintient en vie le Patient.



 

30 ans à la Réunion en soins à domicileantennes HAD et PMT sur toutes la RéunionDes médecins ARARDes infirmiers à domicile à la RéunionDes soignants à domiciles à la RéunionPharmacie ARAR à la Réunion

© ARAR 2019 - développement et graphisme Zatcom - Haut de la page