L'ARAR, partenaire de la journée sur la prise en charge respiratoire de l’enfant porteur de déficience motrice a participé activement à cet événement en suivant conférences et ateliers pratiques -

0262 71 97 50

Le samedi 25 mars 2017 se tenait une journée sur la prise en charge respiratoire de l’enfant porteur de déficience motrice au Foyer Barbot à la Ravine des cabris. L’ARAR a participé activement à cet événement regroupant professionnels de santé et grand public.

journée sur la prise en charge respiratoire de l’enfant porteur de déficience motrice au Foyer Barbot

 Une des conférences suivies par les professionnels de santé dans le cadre de la journée sur la prise en charge respiratoire du 25 mars 2017.

 

Sensibiliser les professionnels et les familles

« L’objectif de cette journée était de sensibiliser tous les auteurs autour du patient neuromusculaire : familles et professionnels de santé libéraux (Kinésithérapeutes, Infirmier-e-s, etc.), explique Cédric Young, Chef de Service Maintien à Domicile de l’ARAR.
Le jeune homme a lui-même suivi les multiples conférences proposées dans le cadre de cette journée (sur la physiologie ventilatoire/respiratoire ; la physiopathologie dans les maladies neuromusculaires et dans la paralysie cérébrale ; les aspects prophylaxiques dans le suivi Médical, etc.) afin d’approfondir ses connaissances.
Laurent Rigapin, Technicien à l’ARAR, a quant à lui présenté le rôle des prestataires de Maintien à Domicile (MAD) au sein des réseaux de prise en charge. Au-delà de la fourniture du matériel, l’ARAR propose en effet des prestations d’éducation du Patient et de son entourage, un suivi régulier de la maladie, etc.

 
Une journée à succès

Cette journée, organisée par l’Institut de Motricité Cérébrale et le Centre de référence des maladies rares du CHU de Saint-Pierre, a remporté un succès certain : entre 50 et 100 personnes étaient présentes pour suivre les conférences du matin et participer aux ateliers pratiques de l’après-midi.
« Pour moi, les objectifs ont été atteints, poursuit Cédric Young. Personnellement, j’ai appris des choses. Les ateliers pratiques ont permis aux familles et aux libéraux de manipuler les machines, de les régler, et de les utiliser de manière optimale. Cela a aussi pu faire tomber les appréhensions vis-à-vis de l’utilisation de la machine. »


 

Texte et photos : Cécile Jeancolas

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

© ARAR 2022 - développement et graphisme Zatcom - Haut de la page